1. Accueil
  2. Docs
  3. [DOC] Outils Collaboratifs
  4. Git gestion de versions décentralisé git
  5. Pendant la réalisation du projet

Pendant la réalisation du projet

Réaliser le projet localement

Ce qui a changé

Il est fortement conseillé de consulter le statut de votre projet avec git status avant d’exécuter des actions.
Cette commande a aussi l’intérêt d’afficher les commandes Git à exécuter pour placer le dépôt dans un état « rien à faire (Nothing to commit (working directory clean) ».

Pour annuler les modifications de votre espace de travail, c’est à dire retrouver les éléments dans l’état
synchronisé avec le dépôt, il faut utiliser la commande git checkout — . (cette commande se termine par ‘.’ indiquant le répertoire courant ; vous pouvez préciser l'(es) élément(s) spécifiquement).

La zone de transit (staging area)

Git utilise un processus à deux étapes pour placer les changements dans le dépôt local. La première étape consiste à placer les changements de l’espace de travail vers la zone de transit (staging area), avec la commande git add. Les changements incluent tout ce qui a été ajouté, modifié ou supprimé.

Vous pouvez spécifier un fichier, un répertoire ou tout simplement l’option -A pour ajouter tout ce qui a été ajouté ou changé, ou l’option -u pour ajouter uniquement ce qui a été changé dans les éléments déjà présents dans le dépôt.

Cette étape ne modifie pas le dépôt local. Pour en annuler les effets, il faut taper la commande
git reset HEAD . (cette commande se termine par ‘.’ indiquant le répertoire courant ; vous pouvez préciser l'(es) élément(s) spécifiquement). Le nom HEAD désigne la dernière mise à jour du dépôt (commit).

Mise à jour du dépôt local

La seconde étape consiste à appliquer les changements dans le dépôt local, à partir de la zone de transit, avec la commande git commit. Chaque commit est repéré par un identifiant interne, qui sera associé à un message indiqué avec l’option -m ; si cette option est omise, un éditeur de texte est lancé pour y saisir le message. Pour appliquer tous les changements en une seule commande, il faut utiliser l’option -a.

Partager les changements avec l’équipe

Savoir quel est le dépôt partagé

Lors de votre premier accès, votre dépôt local a mémorisé où se trouve votre dépôt partagé. Pour le vérifier, utilisez la commande suivante qui devrait afficher le nom origin par défaut :

git remote show

Pour avoir plus d’information sur ce dépôt, faites :

git remote show origin

Récupérer les changements

Pour récupérer les changements placés par d’autres développeurs sur le dépôt partagé (par défaut, c’est le dépôt origin qui est interrogé), faites :

git pull

Déposer ses changements

Pour déposer ses changements (présents dans le dépôt local, donc après un ou plusieurs git commit) dans le dépôt partagé, faites :

git push origin master

En plus du nom de dépôt {origin}, il faut indiquer la branche que l’on souhaite synchroniser, ici, c’est la branche par défaut dont le nom est master.